l’animal. prix Vanessa Bruno

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Et voici de quelle élégante et spirituelle façon il s’exprime, avec unsourire, sur sa divinité: Ç’a été une chose presque risible d’entendre Hermolaüs me demander de renier Jupiter dont l’oracle me reconnaît. Suis-je donc maître aussi des réponses des dieux? Jupiter m’a honoré du nom de son fils; en l’acceptant, je n’ai pas nui, ce me semble, à l’œuvre où nous nous sommes engagés. Plût au Ciel que les Indiens me regardassent aussi comme un dieu! Car, à la guerre, la renommée fait tout, et souvent une croyance erronée a été aussi efficace que la vérité.L’autre morceau remarquable de ce VIIIe livre de Quinte-Curce, c’est labataille de l’Hydaspe. C’est une bataille colorée, et on peut dire«amusante», par le stratagème d’Alexandre qui installe à un endroit dela rive sa tente, sa garde particulière et son sosie, Arbate, habillé devêtements royaux, pendant que lui-même traverse le fleuve beaucoup plusbas; amusante aussi et pittoresque par les chars de guerre et par destraits de ce genre: Ce qu’il y avait de plus effrayant, c’était de voir les éléphants saisir avec leurs trompes les armes et les hommes, et les livrer, par-dessus leur tête, à leur conducteur.Ou encore: Porus, accablé à la fin, commença à glisser en bas de sa monture. L’Indien, conducteur de l’éléphant, croyant que le roi descendait, fit, selon sa coutume, tomber à genoux l’animal. prix Vanessa Bruno
Mais à peine se fut-il agenouillé, que les autres éléphants, dressés à cette manœuvre, s’agenouillèrent aussi: circonstance qui livra au vainqueur Porus et sa suite. Alexandre, qui le croyait mort, ordonna de le dépouiller, et l’on accourut en foule pour lui ôter sa cuirasse et ses vêtements; mais l’éléphant, défenseur de son maître, se mit à frapper ceux qui le dépouillaient et, l’enlevant avec sa trompe, le replaça sur son dos.J’ai le chagrin de dire que Racine, dans sa pièce, n’a point conservécette couleur, et n’a pas non plus reproduit les plus forts arguments duplaidoyer si politique d’Alexandre.Il a, autant dire, supprimé la bataille. Celle qu’il raconte est vagueet sommaire. Pourquoi? Il a sans doute obéi à un souci d’harmonie. Iln’a pas voulu interrompre des conversations héroïques et amoureuses pardes détails d’un pittoresque trop familier. acheter sac Vanessa Bruno Il a craint peut-êtrequelque disparate entre les discours si polis de ses personnages et cetappareil bizarre d’une guerre asiatique. Il paraît d’ailleurs n’avoirpas été très sensible, du moins en ce temps-là, à ce que nous appelonsla «couleur locale». Enfin, il avait ses raisons (que vous sentirez)pour ne pas trop «réaliser», ne pas rendre trop concrètes les bataillesd’Alexandre.Quant aux grands desseins, aux larges vues de son héros, à ce qui peutnous faire tout au moins comprendre les droits exorbitants qu’ils’arroge et tant de vies humaines sacrifiées, le jeune Racine négligeparfaitement tout cela. Lorsque, au deuxième acte, Porus dit à Éphestion(et je cite le morceau pour vous montrer de quelle plume la pièce estécrite): Et que pourrais-je apprendre Qui m’abaisse si fort au-dessous d’Alexandre? Sera-ce sans efforts les Perses subjugués Et vos bras tant de fois de meurtres fatigués? Quelle gloire en effet d’accabler la faiblesse D’un roi déjà vaincu par sa propre mollesse, D’un peuple sans vigueur et presque inanimé, Qui gémissait sous l’or dont il était armé, Et qui, tombant en foule, au lieu de se défendre, N’opposait que des morts au grand cœur d’Alexandre? Les autres, éblouis de ses moindres exploits, Sont venus à genoux lui demander des lois; Et, leur crainte écoutant je ne sais quels oracles, Ils n’ont pas cru qu’un dieu pût trouver des obstacles Mais nous, qui d’un autre œil jugeons les conquérants, Nous savons que les dieux ne sont pas des tyrans; Et, de quelque façon qu’un esclave le nomme, Le fils de Jupiter passe ici pour un homme. Nous n’allons point de fleurs parfumer son chemin; Il nous trouve partout les armes à la main, Il voit à chaque pas arrêter ses conquêtes; Un seul rocher ici lui coûte plus de têtes, Plus de soins, plus d’assauts et presque plus de temps. Que n’en coûte à son bras l’empire des Persans. sac Vanessa Bruno en solde
Ennemis du repos qui perdit ces infâmes, L’or qui naît sous nos pas ne corrompt point nos âmes. La gloire est le seul bien qui nous puisse tenter, Et le seul que mon cœur cherche à lui disputer; C’est elle…–«Et c’est aussi ce que cherche Alexandre,» répond Éphestion. Et il ledéveloppe en quelques vers. Rien de plus.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »