manufactures. Sac Vanessa Bruno Grand

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les archives, à la têtedesquelles était Camus, s’en allèrent avec la Convention auxTuileries, où elles furent logées à côté du comité de salut public,puis au Palais-Bourbon avec le Corps-Législatif. Napoléon, le 6 mars1808, leur attribua l’ancien hôtel Soubise, et toutes les archives despays conquis vinrent s’y entasser au nombre de 160,000 liasses. Cedépôt devint alors si considérable que, malgré des constructionsnouvelles, le vaste hôtel Soubise se trouva insuffisant, et queNapoléon ordonna de bâtir pour les archives, entre les ponts d’Iéna etde la Concorde, un immense palais qui devait avoir en capacité 100,000mètres cubes, avec des jardins destinés à doubler l’établissement dansla suite des temps. La chute de l’Empire empêcha l’exécution dumonument, et les étrangers vinrent, en pillant les archives,débarrasser l’hôtel Soubise de son encombrement. On réorganisa cetétablissement en 1820, sous la direction du savant Daunou, et il estaujourd’hui partagé en six sections qui renferment l’ancien trésor deschartes, les archives domaniales, le dépôt topographique et 145,000cartons, outre des curiosités historiques, telles que l’armoire defer, les clefs de la Bastille, le livre rouge, etc. Depuis quelquesannées, on a fait des agrandissements énormes et des embellissementspompeux à cet établissement, qui ressemble, avec sa grande portefastueusement décorée, ses colonnades, ses statues, à la demeure d’unmonarque; mais les riches salons où l’on entasse les vieux papiers,les vérités cachées de notre histoire, sont à peu près inaccessiblesau vulgaire.5° Rue Barbette, qui tire son nom de l’hôtel Barbette. sac vanessa bruno en lin
Cet hôtel (p.111)avait été bâti par Étienne Barbette, prévôt des marchands et maître dela monnaie sous Philippe-le-Bel; il fut dévasté en 1306 dans uneémeute populaire. Il fut acheté par Charles VI et devint le petitséjour d’Isabelle de Bavière, qui en fit un lieu de plaisance et dedélices. (Voy. Hist. gén. de Paris, p. sacs à main vanessa bruno 31.) Au XVIe siècle, ilappartenait à la maison de Brézé, et comme femme de Louis de Brézé,Diane de Poitiers possédait et habitait cet hôtel. A sa mort, on ledémolit et on ouvrit sur son emplacement les rues Barbette, desTrois-Pavillons, qui a porté aussi le nom de Diane, etc.6° Rue du Perche.–Elle renfermait un couvent de Capucins, fondé en1622, par Athanase Molé, capucin, frère de Mathieu Molé. L’égliseexiste encore sous le vocable de Saint-François d’Assise: c’est unedes succursales du septième arrondissement. En face de la rue duPerche est celle des Coutures-Saint-Gervais, où se trouve l’hôtel deJuigné, l’un des plus magnifiques de Paris et qui est occupé parl’École centrale des manufactures. Sac Vanessa Bruno Grand
7° Rue des Quatre-Fils, ainsi nommée d’une enseigne. Dans la maisonn° 8, furent arrêtés, en 1804, le duc de Rivière et Jules de Polignac,complices de la conspiration de Georges Cadoudal. Au n° 22, demeuraitmadame Dudeffant, et c’est là qu’était ce salon si fréquenté par lesbeaux esprits et les seigneurs du XVIIIe siècle, dont d’Alembert etmademoiselle de l’Espinasse firent longtemps les honneurs.8° Rue Saint-Louis.–Cette grande et belle rue, l’une des plusrégulières de Paris, a été bâtie sur une partie du jardin desTournelles; elle date du XVIIe siècle et était jadis remplie de grandshôtels appartenant à la noblesse et à la magistrature: l’hôteld’Ecquevilly, qui a appartenu au chancelier Boucherat et à Claude deGuénégaud, et qui existe encore; l’hôtel Voisin, où est mort, en1717, le chancelier de ce nom; l’hôtel Turenne, qui avait été achetépar l’illustre vainqueur des Dunes, et où il demeurait à l’époque (p.112)de sa mort[34]; il fut vendu par son neveu le cardinal de Bouillon etdonné par la duchesse d’Aiguillon aux religieuses bénédictines duSaint-Sacrement. Cet hôtel était au coin de la rue Saint-Claude: ilfut détruit avec le couvent des Bénédictines, et sur son emplacementon a bâti récemment l’église Saint-Denis-du-Saint-Sacrement, qui estune des succursales du huitième arrondissement.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »